Open-sp.fr » Divers » E-liquide de cigarette électronique : comment effectuer le dosage ?

E-liquide de cigarette électronique : comment effectuer le dosage ?

Vous voulez réaliser vous-même votre e-liquide avec nicotine, base et arômes  ? Mais vous êtes perdu et vous ne savez pas comment effectuer le bon dosage pour chaque ingrédient ? Ne vous inquiétez pas vous pouvez vous référer à des calculateurs DIY (Do It Yourself) pour bien doser votre e-liquide en fonction de la quantité de liquide souhaitée.

Optez pour un calculateur DIY pour connaître le dosage de votre e-liquide

En général, si vous désirez fabriquer un e-liquide sans nicotine, un simple dosage à vue d'œil pourra faire l'affaire. La situation se complique dans le cas où il s’agirait plutôt d'un e-liquide avec de la nicotine, des arômes et des additifs. Là, il vous faudra faire un calcul, pour vous faciliter la tâche, utilisez un calculateur DIY. Ainsi le calcul du dosage de votre e-liquide se fera automatiquement.

Cette méthode consiste à renseigner dans le calculateur, le volume total d'e-liquide que vous désirez obtenir, le taux de nicotine souhaité ainsi que le taux de dilutions arômes, ceci en pourcentage. Ensuite, vous allez prendre connaissance du volume de booster de nicotine en ml, du volume d'arômes en ml et du volume de base en ml à mélanger pour obtenir la quantité désirée de votre e-liquide. Il ne vous restera plus qu'à effectuer le mélange proprement dit.

Le dosage de votre e-liquide

Avant toute chose, il est important pour vous d'avoir le matériel approprié afin de réaliser votre dosage DIY en toute sécurité et tranquillité. Il vous faudra : des lunettes de protection, des gants de protection, des lingettes désinfectantes, des lingettes sèches, des flacons avec sécurité enfant. En dehors de ceux-là, vous aurez besoin d'accessoires plus sophistiqués tels qu'un mélangeur DIY qui vous permettra d'accélérer le processus de maturation de votre e-liquide.

Une fois bien protégé, commencez par ajouter dans votre flacon vos additifs. Ce type de dosage n'est pas particulièrement délicat mais un surdosage pourrait entraîner une saveur désagréable en bouche. Les additifs ne doivent pas dépasser 2% du volume total de votre e-liquide.

Ensuite, c'est au tour des arômes d'être ajoutés. Prenez le soin de les verser délicatement. La proportion des arômes dans votre e-liquide est généralement comprise entre 10 et 20% du volume total de votre e-liquide. Il faut noter qu'en fonction du taux de PG/VG (propylène glycole/glycérine végétale) de votre base, les arômes vont se déployer différemment. Il est alors conseillé de doser les arômes généreusement lorsque vous utilisez une base à forte teneur en VG, car le PG se lie facilement aux arômes.

Enfin, ajoutez à votre mélange la quantité de base préalablement diluée avec la quantité de booster de nicotine indiquée par le calculateur DIY. Le volume de base à indiquer au calculateur DIY doit être légèrement inférieur à la contenance de votre flacon afin de laisser un centimètre d'air minimum pour permettre le développement optimal de votre e-liquide. Le booster de nicotine est un élément à manipuler avec beaucoup de précaution. Au final, le mélange de la base et de la nicotine va constituer 80% de votre e-liquide.

Une fois tous les ingrédients versés dans le flacon, refermez-le et secouez-le généreusement pour bien mélanger les ingrédients. Ensuite, laisser votre e-liquide reposer pendant quelques heures, voire quelques jours, pour permettre aux arômes de libérer tout leur potentiel.

E-liquide : un large choix s’offre à vous pour vapoter votre cigarette électronique 

Les vapoteurs le savent. Ils ont la possibilité de changer de saveurs pour le e-liquide quand ils le souhaitent tant ils sont nombreux et variés. Certains préfèrent réaliser eux-mêmes leur propre liquide à cigarette électronique (il faut pour cela respecter le bon dosage eliquide), mais pour ceux qui veulent simplement les acheter, préparez-vous à potentiellement mettre du temps à choisir. 

Les fabricants mettent en effet toutes les chances de leurs côtés pour vous plaire, et faire en sorte que les vapoteurs soient toujours satisfaits quant à la qualité des liquides pour cigarette électronique. Les anciens fumeurs qui débutent à peine se tourneront sans doute vers le goût tabac. Cela leur permet de mieux gérer le sevrage, et de retrouver en partie ce qu’ils aiment tant avec la cigarette. 

Mais si vous souhaitez un peu plus de fantaisie, alors les goûts recherchés peuvent être les suivants : citron, caramel, menthe, miel… Et les mélanges existent aussi pour donner des saveurs uniques, parfois rafraîchissantes, épicées ou sucrées. En fonction des saisons et du climat, vous pouvez changer de saveur, afin de toujours trouver celle qui vous offre l’expérience de vapotage la plus agréable. 

Le dosage de nicotine se fait selon les envies 

En outre, sachez que c’est vous qui décidez de la teneur en nicotine présente dans les liquides. Pour les personnes qui viennent d’arrêter le tabac, il est conseillé de commencer avec un dosage élevé. C’est le bon moyen pour être certain de ne pas craquer pour une cigarette. 

Avec le temps, vous pouvez réduire ce dosage, jusqu’à même atteindre 0 mg. Certains liquides existent en effet sans trace de nicotine. De quoi vous sevrer en douceur de votre addiction, et à votre rythme. De nombreux médecins le disent, la cigarette électronique est le moyen le plus efficace et durable pour dire définitivement non au tabac. Tout simplement car le sevrage se fait en douceur et n’est pas brutal. Il est donc plus facile de s’habituer à son nouveau rythme, à ses nouvelles habitudes, et à cette nouvelle expérience. 

Et les liquides pour cigarette électronique font disparaître plus de 4000 substances dangereuses et / ou cancérigènes présentes dans le tabac. Par conséquent, vous faites du bien à votre santé et vous ne risquez plus de faire partie des 70 000 français qui, chaque année, décèdent des conséquences du tabac. Ils sont au contraire plus de 700 000 à avoir réussi à arrêter de fumer grâce au vapotage. Le tout, en seulement quelques années. 

Et on ne vous parle pas encore des conséquences sur le porte-monnaie. Elles sont pourtant notables. Un fumeur dépense en moyenne 350 euros par mois pour s’acheter ses cigarettes. Il faut dire que leur prix ne cesse d’augmenter à cause des taxes mises en place par le gouvernement pour pousser les français à arrêter. De 350 euros, vous passez à 50 euros avec la cigarette électronique. Cela donne d’autant plus à réfléchir, n’est-ce pas ? Alors faites le bon choix.